FANDOM


Sharp

Situation:Modifier

L'entreprise de commercialisation Advert se voit attribuer, par un de ses clients, la conception d'une publicité annonçant le lancement d'un tout nouveau téléviseur à écran plat à plasma. Ainsi, la PME Advert s'entend pour confier la conception de cette publicité à cinq de ses meilleurs employés : Olivier, Éric, Alexandra, Félix et Éloïse. Ayant sensiblement le même âge et étant au service d'Advert depuis à peu près le même temps, les cinq employés semblent posséder de très bonnes affinités. La compagnie décide donc de donner carte blanche au groupe afin d'optimiser les chances de réussite du projet, ce qui s'avèrera être une mauvaise décision. En effet, croyant connaître les désirs du client, Éric, le leader du groupe, propose un concept pour la publicité qui est accepté par le reste du groupe malgré la réticence de Félix qui, ne voulant pas briser la chimie régnant au sein de l'équipe de travail, décide de garder son opinion pour lui. Finalement, un mois avant la date d'échéance, l'équipe présente le produit fini au client ainsi qu'aux membres de la direction de la PME. La publicité est très mal reçu par le client et ce dernier décide de faire appel à une autre entreprise publicitaire afin de réaliser son annonce. 

Test de l'étoile:Modifier

Test de l'étoile (5 grands traits de personnalité) :

Personnes Ouverture Application Amabilité Stabilité Extraversion
Éric -- ++ -- ++
Félix - - + --
OIivier + + +/-
Alexandra + + +
Éloïse + + +/-

Ouverture : D'une part, on constate qu'Éric est une personne très peu ouverte puisqu'il impose d'une certaine façon son idée aux autres membres de l'équipe en faisant pression sur eux pour qu'il accepte de faire comme lui. De son côté, Félix n'est pas en accord avec l'idée d'Éric mais décide de garder cette impression pour lui-même ce qui témoigne d'une personne moyennement ouverte d'esprit. D'autre part, Alexandra semble être une personne large d'esprit car elle prend en considération le concept d'Éric tout en désirant l'améliorer lorsqu'elle dit :<< Selon moi, c'est un point de départ intéressant>>. En ce qui attrait aux deux autres membres du groupe, ils semblent ouvert car ils accueillent tous l'idée d'Éric sans trop parler.

Application : On note que Félix est un être plus ou moins appliqué au travail puisque malgré sa conscience qui lui dit que l'idée amenée par Éric n'est pas ce que recherche le client, il laisse aller les choses sans trop intervenir au lieu de donner son avis afin de savoir ce que les autres en pensent. Éric lui est une personne très appliquée parce qu'il prend d'entrée de jeu les commandes du projet même si cela ne s'avèrera pas une bonne chose. 

Amabilité : On constate qu'Éric n'est vraiment pas aimable car il va même jusqu'à froncer légèrement les sourcils et demander << Qu'est-ce que les autres en pensent ? >> comme s'il voulait pousser les autres à accepter son idée. En ce qui concerne Félix ainsi que les autres membres de l'équipe, ils sont tous relativement aimables car malgré quelques objections et accrochages ici et là, ces derniers décide qu'il vaut mieux garder le bonne esprit d'équipe qui règne au lieu de tout ruiner.

Stabilité : On ne possède pas vraiment d'information valable afin d'évaluer ce trait de personnalité

Extraversion : Éric est indéniablement une personne extravertie qui n'a pas peur de prendre sa place au sein d'un groupe de travail. En effet, un bon leader doit être une personne avec de l'énergie qui prend les devants ce qu'Éric a fait même si le concept de départ de la publicité n'était pas très bien pensé. Du côté de Félix, il est plutôt intravertie ce qui va de pair avec le peu d'amabilité dont il fait preuve. Effectivement, il a peur du jugement de ses collègues donc il décide de garder son idée de publicité pour lui alors que celle-ci était la définition même de ce que le client voulait. Finalement, Alexandra est la première personne à prendre la parole lorsqu'Éric demande l'avis du groupe après avoir exprimé son projet publicitaire. On peut en conclure qu'elle a de la <<drive>> car elle dit ce qu'elle pense sans avoir peur du regard des autres.

Identification du problème:Modifier

La publicité créée par l'équipe de travail formée par la PME Advert n'est vraiment pas ce que la compagnie produisant les téléviseurs recherche. La publicité ne répond pas aux besoins ainsi qu'à l'image que désir projeter la compagnie. En ce sens, la compagnie de téléviseur iras voir chez un concurrent afin de filmer leur annonce. Ce revirement de situation engendre des coûts inutiles à l'entreprise Advert ainsi que la perte d'un client très important.

Cause du problème:Modifier

La première erreur est venu de la direction d'Advert qui a décidé de confier le projet publicitaire de A à Z. La direction a voulu bien faire mais c'est tout le contraire qui s'est produit. En ne supervisant pas de près ou de loin le travail effectué par les équipes de travail, parfois ceux-ci ne prennent pas les bonnes décisions dès le départ ce qui désoriente complètement l'atteinte de l'objectif final. De plus, en raison du phénomène d'influence sociale normative vécu par Félix qui n'as pas jugé bon de donner son opinion par rapport à l'idée amenée par Éric par peur de la réaction de ses collègues, la compagnie Advert n'a pas été en mesure de satisfaire les exigences de son client. Par ailleurs, toujours en lien avec l'influence social, les membres de l'équipe étaient d'autant plus intéressés à garder le bon climat qui régnait au sein de l'équipe qu'à mettre en oeuvre une publicité se démarquant de tous les autres. L'équipe a également sautée des étapes lors du processus d'établissement d'une équipe. En effet, l'équipe n'est pas passée pas l'étape de tumulte qui consiste à ce que chaque membre de l'équipe défende son idée et son opinion. Cette étape a pour effet d'engendrer des argumentations ainsi que d'apporter la possibilité de relancer chaque membre sur sa position par rapport à l'objectif final. Tel que mentionné plus haut, en désirant garder l'esprit d'équipe du groupe, tous les membres ont omis de passer par l'étape du tumulte ce qui auras probablement causé leur perte. 

Solution possibles:Modifier

En premier lieu, la direction de l'entreprise Advert aurait pu attitrer un responsable qui aurait demandé des rapports quotidiens au leader de l'équipe afin de s'assurer que le processus de création était sur la bonne voie. En d'autres mots, la direction n'aurait pas dû laisser autant d'autonomie à l'équipe de travail et aurait eu intérêt à accompagner l'équipe tout au long du processus. En deuxième lieu, Olivier, Alexandra, Félix, Éloïse et Éric aurait dû se questionner à savoir qui serait le meilleur leader pour amener toute l'équipe vers l'objectif final. Les membres du groupe aurait pu mentionner à Éric que ce n'est pas parce qu'il a été le leader auparavant qu'il est nécessairement le meilleur leader pour ce projet. Ainsi, l'équipe aurait été en messure d'apprendre à connaître chaque personne par l'étape de la constitution pour ensuite élire le candidat le plus compétent pour ce type de travail. En troisième lieu, le groupe aurait eu avantage à faire un <<brainstorming>> d'idée par rapport au thème central de la publicité. Avec l'aide de la tempête d'idée, ces derniers aurait pu donner leur opinions, choisir le meilleur thème et peaufiner ce sujet avec l'aide de chacun et chacune.

Solutions choisies:Modifier

Nous croyons qu'un mélange de toutes les solutions énumérées ci-haut aurait eu beaucoup plus de chance de réussir. En procédant ainsi, c'est-à-dire en entourant l'équipe de travail, en nommant un leader objectif ainsi qu'en faisant une tempête d'idée, l'idée de départ que Félix a gardé pour lui-même aurait eu beaucoup plus de chance de ressortir et peut-être même qu'une meilleure idée aurait fait surface. Le but d'un travail d'équipe dans une organisation n'est pas de forcer les autres à penser comme soi mais bien d'aller chercher le meilleur de chacun afin d'aboutir à quelque chose d'unique. Pour conclure, en suivant ces solutions très simples et en suivant le parcours recommandé par la création d'une équipe de travail mature, la PME Advert aurait certainement gardé son client et aurait réalisé la publicité au lieu de la perdre au main d'un concurrent.